Skip to main content

Plate-forme des droits des filles

Les droits des filles sont des droits humains : placer les filles au cœur de l'agenda international

à propos de la plate-forme

Plan International a développé cette plate-forme des droits des filles pour aider les ONG, les jeunes activistes, les diplomates, les agences de l'ONU, et les chercheurs à ramener les filles des marges au centre de l'agenda international. Cette plate-forme propose un certain nombre d'outils novateurs, y compris la base de données sur les droits humains la plus complète au monde, des outils de formation pour les défenseurs des droits des filles, et un observateur des débats de l'ONU pour obliger les états à rendre des comptes.


Reaffirming girls' rights as human rights

Une étude approfondie du statut des filles dans le cadre juridique des droits humains internationaux.

En examinant plus de 1300 documents de droit international et en identifiant des références existantes aux filles et à leurs droits dans le cadre juridique international des droits humains, cette étude considère si la communauté internationale tient bien compte de la réalité de la vie des filles dans les instruments internationaux et fait des recommandations pour renforcer et promouvoir leurs droits.


Les réserves aux traités internationaux sont des déclarations dans lesquelles les États peuvent imposer des conditions à leur ratification d'un traité. Permettre à des États d'émettre des réserves encourage la ratification d'un traité, mais cela peut également affaiblir la protection des droits humains de celui-ci. Il serait nécessaire d'inciter les gouvernements à retirer leurs réserves, y compris celles qui limitent les droits des filles.

Les droits des filles sont des droits humains. Pourtant, des millions de filles continuent à lutter pour revendiquer leurs droits. Elles sont rarement mentionnées en tant que groupe démographique à part entière dans le droit international et lorsqu'elles le sont, cela n'est pas complètement représentatif des obstacles particuliers auxquels elles sont confrontées. Afin de remédier à cela, les États, les agences de l'ONU et la société civile doivent identifier la réalisation des droits des filles en tant qu’objectif en soi et attacher davantage d'importance à l'autonomisation des filles durant toutes les phases de leurs vies.

Bien que de nombreuses lois internationales protègent les droits de tous les êtres humains, il y en a peu qui mentionnent spécifiquement les filles. Pourtant, quelle que soit la méthode de traitement des données, quelles que soient les sources d’information choisies, les filles sont toujours le groupe le plus marginalisé de la planète. Elles sont atteintes sur deux fronts : celui de l'âge et celui du genre, et arrivent après les garçons dans l'éducation, le travail, la santé et la vie familiale.


En examinant plus de 1300 documents de droit international et en identifiant des références existantes aux filles et à leurs droits dans le cadre juridique international des droits humains, cette étude considère si la communauté internationale tient bien compte de la réalité de la vie des filles dans les instruments internationaux et fait des recommandations pour renforcer et promouvoir leurs droits.